Sur les sentiers de Kellynch

16 février 2017

Un million de révolutions tranquilles de Bénédicte Manier

un_million_de_revolutions_tranquilles_benedicte_manier

 

Un livre indispensable dit la jaquette et je suis bien d'accord. Devant l'hyperconsumérisme de notre société (des youtubeuses font des vidéos pour montrer leurs achats de grands magasins de déco, produits de beauté ou que sais-je encore ?!?!?!) et le flot de mauvaises nouvelles relayées par les médias, nous avons besoin d'information positive pour ne pas sombrer. Il y a le magazine Kaizen, il y a eu Demain, le film de Cyril Dion et Mélanie Laurent et il y a également un million de révolutions tranquilles de Bénédicte Manier.

Une première version de cet ouvrage était sortie en 2012, et depuis quelques mois une nouvelle mouture revue et augmentée est disponible en librairie. 

Dans ce livre, Bénédicte Manier nous présente diverses initiatives citoyennes qui ont permis de changer la vie de milliers de personnes. Chaque chapitre aborde un thème différent : l'eau, l'agriculture urbaine, le mode de vie, l'énergie, l'habitation,... et nous entraîne dans un tour du monde des solutions citoyennes.

 

Les premiers chapitres relatifs à l'eau, à l'agriculture ou au mode de vie sont ceux qui m'ont le plus intéressée : en renouant avec des traditions oubliées, rejetées au nom de la soi-disant modernité apportée par le colonialisme et/ou le capitalisme, des paysans, des femmes, des hommes le plus souvent modestes voire (très) pauvres, ont permis à des régions entières de ne pas sombrer dans la misère. En retrouvant les gestes, les structures, les semences ancestrales, ils ont su redonner l'autosuffisance alimentaire à leur communauté.

Le plus frappant, c'est l'impact qu'ont pu avoir toutes ces initiatives : en cherchant une solution pour l'eau, on éloigne le désert, on redonne à manger aux populations, on améliore la santé de tous, on rétablit l'égalité entre les individus,... La plupart des solutions présentées ont eu des répercussions positives bien plus importantes que tout ce que j'aurais pu imaginer.

 

Bref, un livre positif qui donne le sourire et l'envie de se mettre soi-même à l'ouvrage (où ai-je mis mon manuel de permaculture? ^^). Les initiatives citoyennes fonctionnent, le changement auquel nous aspirons viendra de la base. N'attendons pas, retroussons-nous les manches pour créer un monde meilleur, nous serons bientôt des milliards.

"Sois le changement que tu veux voir dans le monde"

                                  Ghandi.

  

Posté par couturieremasque à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 février 2017

Poor little penguin

crochet_pingouin_slsdk

 

Pauvre petit pingouin, perdu bien loin de sa banquise...

J'aurais pu vous écrire une strophe sur la tristesse et la solitude du pingouin égaré loin des frimas de la banquise, mais devant l'inéluctable spectacle de moues dubitatives, de bouches ouvertes et d'appels d'urgence pour l'internement de ma personne, j'ai préféré m'abstenir. Dommage, vous ne pourrez savourer ma prose délicate, l'élégance de mon verbe, que dis-je le génie de ma poésie !!!! 

...

Bon, j'ai compris, j'arrête... Tant pis, mon génie restera encore longtemps incompris...

 

little_penguin_slsdk

 

Plus sérieusement, voilà, un petit pingouin réalisé en prévision de Noël 2017. J'en ai eu assez des projets de Noël avortés par faute de temps, donc cette année, j'ai prévu d'en échelonner une partie, pour être sûre d'arriver à tenir les délais.

Ce sera un cadeau/blague pour un ami, mais tout rond comme il est, il lui suffirait d'un ruban pour devenir une boule de Noël non-conventionnelle.

 

crochet_penguin_ball_slsdk

 

Modèle : Amigurumi Penguin de Lion Brand Yarn

Crochet n°3, fil DMC Natura et Cotton Soft Bio Lane Mondial et yeux de sécurité 8mm.

J'ai fini par en acheter, c'est tout de même plus joli que les yeux brodés.

(j'ai repris le chemin de la couture, je suis à peu près organisée, j'achète des yeux de sécurité mais que nous réserve encore 2017 !?!?!)

 

Posté par couturieremasque à 08:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

02 février 2017

Cosméto maison pour une rétive au soin de beauté

Je vous le disais en début d'année, 2017 est placée sous le signe du soin de soi, enfin de moi en l'occurence. Et ce n'est pas si évident que cela pour moi. Oui, oui, vous l'ignorez peut-être mais la fille derrière le clavier n'est pas du genre à se pomponner, à se chouchouter, à se maquiller, à aller chez le coiffeur, à faire des soins ou que sais-je encore. Je suis plutôt genre : coiffeur 1 fois par an, peau de croco l'hiver, et gommage et soin du corps ou du visage une fois tous les jamais... (oui, je sais, je suis irrécupérable ; j'imagine déjà certain(e)s d'entre vous en train de faire une syncope... )

 

cosméto_maison_slsdk

  

Depuis quatre semaines donc, je fais un effort surhumain chaque semaine pour me faire un gommage et m'appliquer régulièrement des soins pour le corps. J'ai bien l'ambition de me faire un masque à l'argile un de ces jours mais allons-y doucement, point trop n'en faut... 

Mais pour revenir au sujet de l'article, j'ai reçu pour Noël ce coffret de fabrication de cosmétique aroma-zone. J'avais depuis longtemps l'envie de tester la cosméto maison : ce cadeau tombait à pic et s'accordait à merveille avec mes bonnes résolutions.

J''ai donc entrepris la fabrication de deux recettes issues du coffret "Beauté du visage 100% Nature". Le coffret comprenant 15 recettes, j'ai fait mon choix, en choissisant pour débuter des recettes très simples et dont j'étais sûre de me servir. Venant tout juste de terminer mon baume à lèvre et le flacon d'huile dont je me sers habituellement pour le visage : j'ai opté pour la crème régénérante à la cerise et le baume réparateur pour les lèvres amande & cerise.

 

cosmeto_maison_aroma_zone

  

La fabrication de la crème est simplissime (c'était l'une des raisons de mon choix), il suffit de mettre les ingrédients dans le flacon et de mélanger : parfait pour débuter. C'était même presque trop simple je suis restée un peu sur ma faim.

Pour le baume à lèvre, on passe à l'étape supérieure avec chauffe d'un beurre végétal et ajout des autres ingrédients. Ça reste tout de même très très simple. 

 

slsdk_cosmeto_maison

 

Bilan : 

J'ai réalisé deux produits dont je me sers tous les jours. La crème est plutôt adaptée à ma peau sensible (j'ai parfois quelques rougeurs mais ça reste acceptable). J'aime bien le baume mais je trouve le parfum un peu fort (je n'y suis pas habituée mon baume habituel étant sans parfum).

  

 Est-ce que je recommencerai ?

Oui, déjà parce qu'il me reste des ingrédients pour faire d'autres produits et j'ai également un autre coffret que l'on m'avait offert auparavant. Sur le long terme, je pense revenir à l'utilisation d'une huile à la place d'une crème pour le visage donc je ne pense pas continuer à me faire des crèmes. Par contre, j'ai bien aimé la confection du baume, très simple et j'en utilise tout au long de l'année, je recommencerai sans aucun doute.

 

Et vous, êtes-vous plutôt minimaliste de la beauté ou invétérable cosméteuse ?

  

Posté par couturieremasque à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 janvier 2017

Poupées russes et petites croix

Dernier né de ma période broderie :

les Poupées russes. 

 

poup_es_russes_broderie

 

Ce joli modèle m'a été offert il y a déjà quelques années et ce n'est qu'il y a un mois que je l'ai ressorti (de mon impressionnante collection de modèles/patrons en quête d'un avenir...) pour le broder. 

 

poup_es_russes_coussinet

 

Modèle TRALALA Poupées russes : fils DMC brodés en 1 fil sur 1 fil sur une toile 12 fils. J'ai suivi les indications du modèle concernant les coloris, mais j'ai également vu de très jolies alternatives sur la toile.

Monté en coussinet avec une toile beige à l'arrière et le ruban bleu qui rappelle le bleu des petites poupées. Il a trouvé sa place dans la salle à manger, amenant un peu de fantaisie à notre austère buffet.

 

Posté par couturieremasque à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 janvier 2017

Le sel de la terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado

le-sel-de-la-terre-affiche

 

J'ai découvert le travail de Sebastião Salgado il y a quelques mois dans le magazine Kaizen n°25. Ma culture photographique n'est pas très riche et je ne connaissais pas alors ce grand photoreporter. Un portofolio sur "La main de l'Homme", travail photographique de la fin des années 80 et du début des années 90, lui était consacré et les photos publiées m'avaient frappées. 

Là-dessus le temps est passé et il y a quelques jours, au gré de mes lectures, j'ai, de nouveau, lu un texte qui parlait de cet homme et de son histoire. Et quelle histoire ! Celle d'un homme et de son épouse (on aurait tord d'oublier cette femme !) qui, grâce à leur fondation Instituto Terra, ont entrepris de replanter la forêt atlantique dans la province brésilienne du Minas Gerais. Depuis 15 ans, sur le terrain de la ferme familiale, ce sont 2,5 millions d'arbres qu'ils ont replanté. Peu à peu, la faune est revenue peupler la forêt et l'ancienne ferme est devenue une réserve protégée. Et comme le couple n'est plus à un défi près, ils ont désormais le projet de reboiser la vallée du Rio Doce, pour protéger et faire rejaillir les sources qui alimentent le fleuve doux. (Vous pouvez aller lire cet article de Télérama pour en savoir un peu plus)

Cette histoire incroyable m'a interpellée et lorsque j'ai découvert l'existence du documentaire de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado, j'étais impatiente de le visionner.

 

Le Sel de la Terre - Bande-annonce officielle HD

 

Le film présente le parcours de vie du photographe : son enfance au Brésil, ses études d'économie, l'exil à cause de la dictature, puis la découverte de la photographie à Paris et ses grands travaux : autres Amériques, La main de l'homme,... jusqu'à Genesis.

Des photos de ces grandes séries sont présentées, commentées par le photographe. La mise en scène de ces séquences est d'ailleurs très belle, le visage de Sebastião Salgado se fondant dans ses clichés.

Si la vie du photographe m'a intéressée, j'ai été un peu déçue car j'aurais voulu en savoir plus sur l'Instituto Terra et leur projet de reboisement au Brésil. Malgré cela, je vous recommande vivement ce film qui vous permettra de découvrir ou d'en savoir plus sur ce grand photoreporter et également sur ses projets artistiques et écologiques.

 

Posté par couturieremasque à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,