J'ai beaucoup lu lorsque j'étais plus jeune. En grandissant, avec les études qui prenaient de plus en plus de place, c'est un loisir qui est passé au second plan. Ces derniers temps, j'ai repensé à ses lectures et j'ai eu envie de me replonger dans les livres qui m'ont marqué durant mon enfance et mon adolescence. 

 

little-women

La couverture de l'édition 2014 chez Penguin Books, illustration d'Anna Bond

  

Je commence donc cette série par Les quatre filles du docteur March de Louisa May Alcott. De ce livre, je me rappelai de Jo et son caractère, de sa relation avec Laurie, et de quelques épisodes de l'histoire : la maladie de Beth, l'histoire des gants ou encore les cheveux de Jo. J'avais donc très envie de me replonger dans cette histoire.

 

Résumé : Durant la guerre de Sécession, le pasteur March s'engage comme aumônier dans les forces Nordistes. Madame March se retrouve donc seule avec ses quatre filles Margaret/Meg, Joséphine/Jo, Elisabeth/Beth et Amy. Le roman raconte la vie de la famille durant l'absence du père : les relations entre soeurs, avec leur mère, la rencontre avec leurs voisins, l'amitié, l'amour et tous les petits et grands évènements de leur vie.

 

Il est amusant de constater à quel point la mémoire est sélective. Le roman est tout à fait dans la veine des grands classiques du XIXe siècle qui sont destinés en partie à édifier le jeune lecteur (édité la première fois dans la bien nommée collection « Bibliothèque d'éducation et de récréation » des éditions J. Hetzel). Mystérieusement, le pasteur March est devenu docteur et la première édition a semble-t-il été modifiée sans vergogne par l'éditeur. Ce qui explique quelques différences entre mes souvenirs et ma relecture, mais je vous en dirai plus un peu plus tard.

Ce livre a un charme désuet qui fonctionne toujours : les bons sentiments, la volonté de s'améliorer, le charme des amitiés et des amours naissantes... Un détail qui m'a bien amusé : le juron préféré de Jo "Nom d'un petit bonhomme" ^^, ce qui fait bien évidemment hurler Meg qui est une jeune fille comme il faut. Jo est définitivement mon personnage préféré, elle est un vrai garçon manqué, a un caractère de cochon et se fiche bien du qu'en-dira-t-on. Meg paraît un peu fade en comparaison. Beth est une petite sainte, touchante mais un peu transparente, quant à Amy c'est une petite orgueilleuse assez casse-pied.

J'ai été assez surprise par le côté très moralisateur du roman (Soyez de gentilles petites filles, Tenez pour Noël vos parents vous offre un livre pour parfaire votre éducation religieuse et morale ; oh, Merci Maman !!)

J'ai également été très étonnée de la fin du roman qui n'était pas du celle de mon souvenir et après quelques recherches, cela s'est confirmé j'avais bien lu un autre épilogue. Intriguée par cette fin, j'ai donc cherché à savoir si une suite existait et bien mieux encore il y en a trois : les docteur March marie ses filles, La grande famille de Jo March et le rêve de Jo March. N'ayant pas le courage d'attendre de les trouver en librairie (plus ou moins facilement d'ailleurs...), j'ai fouillé le net pour connaître la suite et là...

 

Attention mega spoiler, si vous comptez lire l'un des quatre tomes de l'histoire des quatre filles du docteur March, n'allez pas plus loin, les autres, je vous aurai prévenus !!!

 

Donc, je reprends, dans mon souvenir Laurie se déclarait et ils filaient le parfait amour avec Jo. J'ai donc été très surprise de ne pas retrouver cette fin (sans doute un coup de l'éditeur). Pour faire court, dans la suite de leurs aventures, Laurie demande Jo en mariage, celle-ci refuse (groumpf...) ; du coup, il part voyager en Europe où il retrouve Amy devenue artiste et finit par l'épouser... Mais ce n'est pas tout, Meg s'est bien mariée avec John Brooke, Jo épouse un professeur d'allemand et Beth meurt. Voilà, voilà... Pour ne rien vous cacher, ce fut une grosse déception et je m'en remets tout juste (non mais Laurie et Amy, argl... ). 

Une lecture qui m'a replongé dans de doux souvenirs, dans un monde suranné, je regrette juste la fin qui s'est avérée inattendue ! Elle m'a quand même permis de découvrir une petite pépite du net : le tumblr de three panel book review où vous trouverez l'histoire de Louisa May Alcott, mais bien d'autres encore résumées en un comic strip et avec beaucoup d'humour.

Vous trouverez ici celui des quatre filles du docteur March, et je ne résiste pas à vous indiquer aussi celui d'Orgueil et préjugés. ^^

 

Extrait : "La seconde, Jo, qui avait quatorze ans, était grande, mince et brune, et semblait ne jamais savoir quoi faire de ses longs membres. Elle avait une grande bouche et un nez passablement retroussé ; ses grands yeux gris ne laissaient rien passé inaperçu et étaient tour à tour fins, gais ou pensifs. Ses cheveux longs, épais, magnifiques constituaient pour le moment toute sa beauté ; mais elle les roulait généralement dans sa résille afin de ne pas être gênée. Elle avait de grands pieds, de grandes mains, des mouvements anguleux; ses vêtements avaient toujours un air de désordre; toute sa personne donnait l'idée d'une fille qui va grandir vite, qui va devenir rapidement une demoiselle et qui n'en est pas satisfaite du tout."